Envie de participer ?

Le Haut-Garonnais originaire du hbc des Vallées d'Ax a tapé dans l'oeil de Guillaume Joli, le nouvel entraîneur national des moins de 17 lors des Interligues qui se sont déroulés dimanche dernier à St Martin de Crau. Louis Marquet-Baurès participera au rassemblement national à Besançon, lors des prochaines vacances de la Toussaint.

Louis Marquet-Baurès sélectionné chez les moins de 17 nationaux

L’arrière droit du Fénix, Louis Marquet-Baurès figure sur la liste des 38 qui aux prochaines vacances de la Toussaint participeront à Besançon au stage national des U17 sous la direction de Guillaume Joli. « Le week-end dernier lors des Interligues, on n’a pas pu aligner tous nos joueurs car il y avait quelques blessés, c’est plutôt logique qu’il n’y ait que Louis, avoue Daniela Petkovic, une des responsables du Pôle de Toulouse qui accueille l’intéressé toute la semaine. ». C'est dans la périphérie de Pamiers que le gamin, né à St Jean de Verges a commencé par pratiquer le judo avant d’opter pour le jeu à 7 et mettre à profit son excellent bras gauche. « Il a je trouve, une "jolie épaule" précise la technicienne. Il est attiré vers le but et à son âge, c’est bienvenu. Ce ne sont que les débuts, il faut voir ce que cela va donner au fur et à mesure qu’il va progresser. » Le propos reste prudent même si l’unanimité semble se dessiner autour des qualités que développe Louis qui a fêté ses 15 ans, le 25 juillet dernier. Le handball chevillé au corps, l’Ariégeois est au pôle à Raymond-Naves du lundi au vendredi puis en fin de semaine, enfile le maillot des moins de 17 du Fenix en compagnie d’ailleurs de Raphaël Bouri, présent lui aussi aux Interligues mais qui n’a pas été retenu par Guillaume Joli. « Louis, c’est mon arrière droit n°1, c’est la simplicité même, pour qui le handball est avant tout, un plaisir, décrit Florian Lévy, son entraîneur en club. Il est très à l’écoute de ce qu’on lui dit. Il n’hésite pas à venir nous demander des explications sur une phase de jeu ou un geste qu’il doit répéter. On ne le fait pas encore jouer en moins de 18, car il n’est pas encore prêt pour cela et on ne veut pas trop brûler les étapes. Là, ce sera sa 1ère sélection nationale, je suis vraiment content pour lui. » Et le comité de Haute-Garonne peut véritablement s’enorgueillir d’avoir une graine de star. Au temps et à ceux qui l’auront à l’entraînement de le faire germer et surtout arriver à maturité.


Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.